9èmes Rencontres France Alzheimer et maladies apparentées ;

Le 8 décembre 2015 – Paris

Chaque année, ces rencontres  permettent aux bénévoles, aux professionnels et autres personnes sensibles à la cause de croiser les regards sur la maladie pour faire avancer les points de vue, la connaissance et l’expertise. 

 
"A l’aide !" Quels soutiens pour les aidants ?

Le 2 décembre 2015 - Paris

Cette 19ème journée nationale de l’H.A.D est  organisée par la Fédération nationale des établissements d’hospitalisation à domicile (F.N.E.H.A.D.). Plus de 8 millions d’aidants accompagnent quotidiennement un proche, malade ou en situation de handicap. Malgré leur nombre, ils demeurent souvent isolés et peu reconnus. L’objectif de cette journée est de contribuer à faire émerger une vision partagée de la place des aidants et des acteurs du soutien aux aidants grâce à une compréhension globale des évolutions en cours ou annoncées dans le cadre du projet de loi d’adaptation de la société au vieillissement.

 
« Inégalités sociales de santé : agir au quotidien dans le système de santé » -

15 décembre 2015 - Paris

Cette troisième journée scientifique de l’Assurance Maladie s’adresse aux chercheurs, aux professionnels de santé, aux décideurs et plus globalement à tous les acteurs intéressés par l’analyse du système de santé. La présentation des travaux de recherche et des expériences de terrain permettra de débattre autour des inégalités sociales de santé avec l’objectif de faire émerger des propositions opérationnelles.

L’inscription est gratuite et via le site, de la C.N.A.M.T.S.

Tout Agevillage en temps réel
Tout Agevillage - Toute l'information du Gand âge
  • Et guérir de tendresse : un documentaire à voir samedi sur France 5

    "Et guérir de tendresse" est un documentaire, véritable message d'espoir, sur la bientraitance jusqu'au bout de la vie. Il sera diffusé les 27 et 29 août sur France 5 dans le magazine "L'empire des sciences". Il a été tourné à la maison de retraite le Foyer Notre-Dame, Les Marches, en Savoie, mais aussi en Suisse, dans des centres de rééducation. Chantal Hébert, sa réalisatrice, s'interroge : peut-on mieux prendre soin de la grande vieillesse dans la douceur et la tendresse Le film prend appui sur l'Humanitude, sur sa philosophie et ses techniques qui nous permettent de nous reconnaître comme faisant... Lire la suite

  • Vivre jusqu'à 100 ans Non merci, répondent les aînés

    Vivre 100 ans ou plus, un rêve Pas vraiment, répondent des personnes âgées interrogées en Finlande. Seules un tiers d’entre elles aimeraient atteindre cet âge imposant, et encore, à condition de rester en bonne santé.Des chercheurs finlandais ont interrogé 1405 seniors âgés de 75 à 96 ans vivant chez eux, à Helsinki, sur leurs désirs de longévité.67,1 % d’entre eux ont répondu par la négative, par peur de la souffrance, de l’isolement, de la perte d’autonomie… mais aussi, sur une note plus positive, parce qu’ils estimaient avoir... Lire la suite

  • Enquête personnes qualifiées 2016 : du progrès

    Véritables référents et recours, les personnes qualifiées ont pour mission d’intervenir sur demande de l'usager en cas de conflit, d'impossibilité de défendre ses droits et intérêts, auprès d’une maison de retraite ou d’un service à domicile. Instaurées par la loi du 2 janvier 2002 rénovant l’action sociale et médico-sociale, elles n’étaient toujours pas nommées dans un département sur deux lors de notre dernière enquête en 2014. Qu’en est-il en 2016 Il y a encore deux ans, seuls 51 départements avaient établi la liste... Lire la suite

La formation pour les personnels de santé a subi une profonde mutation avec la mise en place du Développement professionnel continu (DPC). Celui-ci modifie non seulement le rapport des professionnels de santé à la formation, mais également les pratiques des organismes de formation. L’accent est désormais mis sur l’analyse des pratiques permettant d’adapter et de donner sens aux contenus de formation, et sur le transfert des acquis de formation dans l’exercice professionnel qui doit se traduire par la détermination puis le suivi d’actions d’amélioration. L’évaluation de la formation ne peut ainsi plus se limiter à une appréciation de la satisfaction globale des stagiaires, mais doit intégrer des mesures d’impact sur le fonctionnement institutionnel.

 

Ainsi le DPC, bien que parfois délicat à mettre en œuvre, participe-t-il au développement de la qualité de la prestation rendue aux patients. Il anticipait également plusieurs éléments de la réforme de la formation professionnelle du 5 mars  2014 : vigilance sur les types de formation éligibles et responsabilisation des organismes de formation, implication encouragée des salariés dans l’élaboration de leur parcours de formation, responsabilité accrue des employeurs vis-à-vis du maintien ou du développement des compétences de leurs personnels.


Cette réforme, bien que limitée au secteur privé pour le moment, devrait voir la majorité de ces dispositifs adaptés au secteur public. Les agents hospitaliers pourraient donc bénéficier à terme du Compte personnel de Formation ainsi que de l’entretien professionnel. Mais la formation n’est pas le seul champ à connaître d’importantes transformations. Le secteur de la santé dans son ensemble poursuit sa démarche de rationalisation des soins et d’optimisation de la gestion administrative et médicale. Des mesures pour l’égalité de l’accès aux soins sont mises en œuvre. Les progrès permis par le développement du numérique sont intégrés (DPM, e-santé, apports de la réalité augmentée au diagnostic mais aussi au traitement chirurgical…). Toutes ces évolutions se doublent par ailleurs de questionnements éthiques plaçant le patient au centre des préoccupations.

 

EFORS a le privilège d’accompagner les professionnels et les établissements de santé depuis 1995. L’année 2014 voit renouveler son engagement de rester au plus près de vos préoccupations, de vos demandes en organisant des formations intégrant l’ensemble de ces évolutions.

 

Nous vous remercions de votre confiance.

Axelle Bardin, Directrice